Milan : Partir à la découverte de la capitale du Nord, le guide touristique

Si vous n’avez jamais mis les pieds à Milan, vous allez forcément être un peu déconcerté par l’apparente austérité de cette ville du Nord de l’Italie. Et il faut bien admettre qu’à Milan, l’industrie et le commerce sont rois. Résultat ? La ville ne se laisse pas apprivoiser aussi facilement que sa rivale : Rome.

Quand la Cité Éternelle s’offre à bras ouverts à des hordes de touristes fascinés par son histoire, qui s’étend de l’Antiquité à nos jours, Milan se déjoue des promeneurs et déroute par son assemblage hétéroclite d’architectures modernes et anciennes.

Si vous souhaitez découvrir la ville le temps d’un week-end, on vous dit que faire à Milan.

Week-end à Milan : le guide

Le Duomo de Milan

En bon touriste qui se respecte, vous allez débuter votre visite par le gigantesque Duomo (ou dôme en français) et sa tout aussi monumentale place centrale. Le Duomo c’est en fait une cathédrale qui est la troisième plus grosse église au monde. Si sa construction a été débutée à la fin du XIVe siècle, elle n’a été achevée qu’en 1892. Par conséquent, on retrouve plusieurs styles architecturaux différents même si on ne peut passer à côté du style 100% gothique de sa façade.

Le Duomo de Milan

La Galleria Vittorio Emanuele II

Une fois que vous aurez tenté de prendre en photo la sublime façade (à l’instar des nombreux touristes qui vous tiendront chaud sur la place du Duomo), dirigez-vous vers la galerie Victor Emmanuel II (ou galleria Vittorio Emanuele II comme le disent les Italiens). Cette galerie commerçante du XIXe siècle abrite toujours de belles marques de luxe comme l’Italie les aime. Tout, du sol au plafond, mérite le détour et vous ne pourrez réfréner l’envie de prendre en photographie frénétiquement ce lieu qui mêle néo-classicisme et baroque.

La Scala

Encore un lieu mythique qu’abrite la capitale lombarde : le théâtre de la Scala. Depuis plus de deux cent ans, il a vu se succéder les plus belles voix de l’opéra du monde entier. Et notamment, évidemment, Maria Callas. On y joue encore du Rossini comme du Bellini, mais pas que, sous la direction des chefs les plus prestigieux de la planète. Si vous avez la chance de passer à Milan pour plusieurs jours, voire plusieurs semaines, renseignez-vous sur les jours de représentation. En effet, vous pouvez faire la queue le matin pour tenter d’avoir des places à bas prix afin d’assister à l’opéra qui est joué le soir-même.

La Scala

Le château des Sforza

En plein centre-ville, à quelques pas du fameux Duomo, vous allez pouvoir marcher vers le château des Sforza et les restes de son imposante forteresse. C’est le duc de Milan, Francesco Sforza, qui a fait édifier ce château pour en faire son lieu de résidence au XVe siècle. Le tout sur les ruines de l’ancienne forteresse. Aujourd’hui, on peut le visiter et son enceinte abrite des musées dont le musée d’art ancien, un musée d’archéologie mais aussi une pinacothèque. C’est ce que l’on appelle les Musei Sforzechi.

Les Navigli, à l’heure de l’aperitivo

Si vous n’êtes pas encore tombé sous le charme de la ville de Milan, vous ne pourrez résister à sa célèbre tradition de l’aperitivo. Qu’est-ce que c’est ? Dans quasiment tous les bars (assurez-vous qu’il y ait bien la mention aperitivo), vous avez le droit pour une boisson achetée (souvent un cocktail, avec ou sans alcool, dont le prix est majoré) d’avoir un accès en illimité à un buffet. L’aperitivo c’est donc une bonne façon de prendre l’apéritif et de grignoter jusqu’à n’avoir plus faim pour le dîner ! Vous pourrez ensuite vous dirigez vers les Navigli, le quartier des canaux à l’Ouest du centre-ville, qui attirent les jeunes le soir. Et notamment les fameuses Colonne et sa place où l’on vient s’asseoir à la nuit tombée pour discuter et boire entre amis.

Le quartier bobo de Brera

Changement de décor mais pas tant que ça, le lendemain vous vous promènerez dans le très-bobo et branché quartier de Brera. Vous vous perdrez ainsi dans ses petites ruelles et apprécierez de voir toutes les galeries d’art. C’est ici aussi que vous trouverez la Pinacothèque de Brera. Vous serez charmé par la cour intérieure mais plus encore par ses collections impressionnantes qui regroupent notamment des oeuvres du Tintoret, de Piero della Francesca, de Raphaël ou encore du Caravage.

L’église Santa Maria delle Grazie

Pour finir, on vous recommande chaudement de vous organiser pour prendre un billet pour voir l’église Santa Maria delle Grazie. Située à deux pas de l’Institut Culturel Français. Pourquoi ? Car elle abrite la Cène. Cette fresque mythique, réalisée par Léonard de Vinci, et qui représente le dernier repas du Christ. Vous savez désormais que faire pour un week-end à Milan, sans oublier les délicieuses pizzas et pâtes que vous dégusterez. Buon appetito !